Archives pour la catégorie “Birmanie”

Birmanie

Après un dernier tour au bord du canal menant au lac Inle, c’est l’heure du retour vers Rangoon. C’est cette fois-ci le cousin du batelier qui nous mène en taxi vers l’aéroport. Dans l’avion, on profite d’un embarquement anticipé pour s’asseoir à la première rangée, où il y a plus de place. Lire la suite »

Comments Pas de commentaire »

On avait hésité pour cette dernière vrai journée de tourisme en Birmanie entre l’option soft (visite de vignes et caves, avec un mini trek) et l’option hardcore (trek sur toute la journée). On opte finalement pour la seconde solution après la journée paresseuse sur le lac la veille. Lire la suite »

Comments Pas de commentaire »

Journée intégralement sur le lac, l’une des principales attractions du coin. Sur le chemin de la jetée, on trouve un conducteur de pirogue à moteur qui propose un tour complet du lac pour le tarif de base, et son embarcation a l’air correcte.

On s’embarque donc sur le canal menant vers ce qui est finalement plus un marais qu’un lac : les abords en sont marécageux et il est rare de ne pas voir le fond de l’eau, ou du moins les algues qui y poussent. L’environnement est superbe, en plein milieu du gris bleuté des montagnes Shan. Lire la suite »

Comments Pas de commentaire »

L’avion est cette fois-ci à un horaire plus pratique, ce qui permet d’être opérationnel à Nyuangshwe, la grande ville du nord du lac Inle, dès midi. La ville est relativement petite, et on a donc rapidement fait le tour de ses quelques belles pagodes. En revanche, on met beaucoup plus de temps pour atteindre quelques jolis monastères en périphérie de la ville (les auteurs du LP ont visiblement confondu feet et yards…).

Le soir, on retrouve au dîner un collègue qui partait aux mêmes dates, mais que les aléas de ses réservations ne nous ont pas permis de nous croiser plus souvent. Repas typiquement Shan dans le meilleur resto de la ville (riz à la noix de coco en feuille de bananier terrible), avec un rosé birman pas mauvais du tout, le bonheur !

Comments Pas de commentaire »

On avait prévu de partir explorer Mont Popa, l’équivalent local du Mont Olympe, où vivent les 37 nats, sortes d’esprits à la fois animistes et bouddhistes. Réveil donc très tôt pour aller prendre le seul pick up de la journée à Nyang U, après 90 minutes de marche. Lire la suite »

Comments Pas de commentaire »

On ne répète pas l’ “erreur” de la veille côté transports : sachant l’objectif de visiter pas mal de temples hors sentiers battus, on opte pour une simple paire de chaussures et un départ matinal, à 7h. Cela permet de compléter la liste des “must see” du nord de la plaine dans la matinée, dont certains temples aux histoires leur valant des sobriquets amusants, tel “le porte-malheur”. Lire la suite »

Comments Pas de commentaire »

Pour ce premier jour d’exploration, on part raisonnablement tôt mais sans plus (8h), armé d’un vélo (d’origine moustachue : Hero !). Direction dans un premier temps les grands classiques qui jalonnent la route entre Old Bagan, lieu de l’hôtel et des principaux temples, vidé manu militari (forcément…) de ses habitants par la junte il y a quelques années, et Nyang U, la vraie ville de la plaine où se trouve l’aéroport et la jetée. Lire la suite »

Comments Pas de commentaire »

Le seul vol du jour pour rejoindre les immenses plaines de temples de Bagan depuis Mandalay est malheureusement à l’horaire le moins pratique, à savoir en milieu d’après-midi. On passe donc la matinée à se balader une dernière fois dans les ruelles du sud de la ville, à sourire aux dizaines de “Hello” des gamins jouant dans la rue, et à essayer de se perdre en dépit de l’organisation toute militaire des rues de la ville. Lire la suite »

Comments Pas de commentaire »

On part assez tôt vers le nord de la ville, pour visiter les quelques temples accessibles sans le ticket gouvernemental, dont notamment une paya assez incroyable regroupant près de 1750 stupas abritant chacune une tablette de marbre portant un commentaire du Bouddha. Direction ensuite Mandalay Hill, que l’on escalade là encore pieds nus. On y fait des pauses dans de multiples paya, dont l’une abrite un énorme Buddha taillé dans une seule pièce de marbre de 900 tonnes.

La journée n’est pas censée être très remplie, et on prend donc le temps de déjeuner tout en haut, en compagnie de quelques chats (et sans contrôleurs de tickets, ouf !). Au retour, on explore quelques ruelles autour de la colline avant d’aller préparer la suite du voyage, et faire un point sur les mails nous attendant au retour dans un cyber café.

Comments Pas de commentaire »

On privatise aujourd’hui un vieux taxi collectif pour aller visiter deux des trois villes impériales autour de Mandalay (la 3e, Inwa, est moins intéressante, un peu plus difficile d’accès et surtout, oblige à payer à la junte les 10 dollars du Mandalay Archeological Area Pass qu’on a pris soin d’éviter jusque là). Lire la suite »

Comments Pas de commentaire »